Accueil > édito > On bouge en 2020 ?

On bouge en 2020 ?

mercredi 6 février 2019


Un écosystème c’est la relation entre plusieurs éléments, leur complémentarité, leur interdépendance... Une forêt par exemple.
Les quelques % d’ultra riches, les lobis agroalimentaro-militaro-pharmaco... pensent eux que les éléments dont ils dépendent, ce n’est pas ceux de la nature mais les milliards de consommateurs qui vivent, survivent voir meurent (la vie se rallonge et la liste des maladies aussi)... la nature peut donc mourir !
C’est compté sans nous, les gens. Espoir et poésie :
On a déjà des parcelles de bonheur lorsque, au lieu de subir quelque chose comme une fatalité, on a en soi la conscience que l’on peut transformer les choses (H. Pena-Ruiz)
Notre peur la plus profonde, c’est d’être puissant au-delà de toute mesure. C’est notre lumière, pas notre ombre, qui nous effraie le plus (Nelson Mandela)

Ces deux trésors sont tirés du magazine FAKIR, journal faché avec presque tout le monde, ou presque.
Si le grenelle de l’environnement était une blague, si la COP 21 était une blague (oublions la COP 22 et les suivantes), nous pouvons au moins chacun.e faire notre part dans notre comportement et dans les actions à mener même dans la rue. Décidons-nous.
Par exemple Stop à tous les pesticides avec "nous voulons des coquelicots"
voir :  http://etpourquoipas43.org/spip.php?article194 prochaine manifestation le 10 janvier 2020 à Langeac ((soirée animée). https://nousvoulonsdescoquelicots.org/2019/11/08/la-grand-tournant-des-sdhi/
Notre association, elle, continue à sa petite échelle à proposer l’agroécologie. Pour 2020, le jardin forêt en sera le vedette. Cette forêt nourricière sera peut-être une des alternatives à l’alimentation de demain (changement climatique oblige...). 
Belle fin d’année à vous.                                           

Navigation